APPAREILS DE IONOPHORÈSE

Notice Vidéo IDROSTAR NT

Cette notice vidéo Idrostar ne remplace en aucun cas votre notice. Merci de lire la notice complète avant la première utilisation.

Déballage de l’IDROSTAR NT pour le traitement de la transpiration

Ouvrez votre emballage, relevez les deux languettes et levez en tirant vers vous. La mallette se sépare en deux pour servir de cuve d’ionophorèse. Retirez le générateur qui est placé dans la poignée. Vous pouvez récupérer la documentation et la notice.

Préparation des bacs pour la ionophorèse

Dans cette notice vidéo Idrostar, nous allons traiter la transpiration des mains. Prenez une des deux plaques inox avec sa grille plastique pour la positionner dans l’autre demi-mallette. Positionnez les plaques inox et les grilles sur la table. Les deux fiches dorées qui serviront de connexion sont positionnées vers le générateur de ionophorèse. Les baguettes reposent poignets sont positionnées vers vous.

Mise en place des cordons

Déroulez les cordons qui se trouvent autour du générateur de ionophorèse et connectez-les sur les fiches dorées des électrodes.

Verser l’eau du robinet

Verser 33 centilitres d’eau tiède du robinet dans chaque cuve.

Première session du traitement

Allumez le générateur. L’interrupteur est positionné sur le dessus du générateur. Dans notre exemple, le courant de traitement est de 20 milliampères et le courant utilisé est un courant direct. L’inverseur de polarité est positionné sur 1.

Pour lancer la séance. Appuyez sur le bouton « Démarrer Session ».

Le générateur de ionophorèse vous demande d’immerger vos extrémités pour que le traitement démarre. Il faut immerger deux extrémités, mains ou pieds (on ne peut pas traiter une seule main ou un seul pied).

Dès que les générateurs détectent l’immersion des extrémités, l’intensité augmente progressivement jusqu’au courant de consigne. Dans notre exemple, 20 mA. Dès que le courant de consigne est atteint, le chronomètre démarre et la barre d’énergie progresse. Dans notre exemple, au bout des dix minutes à 20 mA, en courant direct. La barre d’énergie est au maximum.

La première partie du traitement est terminée.

Levez la main ou le pied du bac. Le générateur vous demande si la session est terminée, appuyez sur le bouton « Arrêt Session », ce qui va préparer la deuxième session du traitement.

Deuxième session du traitement contre la transpiration

Dans la deuxième session du traitement, vous remarquerez que l’inverseur de polarité s’est positionné automatiquement sur la position 2, ce qui inverse le sens du courant.

De la même manière que dans la première session, appuyez sur le bouton « Démarrer Session ». Vous repartez pour dix minutes de traitement. Quand la barre d’énergie est pleine, vous pouvez interrompre la séance, relever une de vos extrémité de la cuve puis éteindre le générateur. Votre deuxième session est terminée.

Le traitement est terminé.

Configuration de l’IDROSTAR NT

notice vidéo idrostar

Indicateur : État des piles.

Chronomètre : Il se déclenche lorsque le courant de consigne est atteint.

Barre énergie Session : La session est terminée lorsque la barre d’énergie est pleine.

Boutons plus et boutons moins : Ils permettent de régler le courant de consigne.

Boutons types de courant utilisés : Vous pouvez utiliser un courant de rapport cyclique allant de 50 % (courant le plus faible) à 100 % (courant le plus fort) qui correspond au courant direct

Bouton inverseur de polarité : À la mise sous tension. Celui-ci se trouve sur la position 1. Ce bouton détermine le sens du courant.

Utilisation des accessoires en option

Le kit Aisselles pour le traitement de l’hyperhidrose axillaire

Le kit Aisselles est composé d’une paire de boules éponges. Contrairement à ce que vous constatez sur l’image, il faut saturer les deux boules éponges avec de l’eau du robinet. Une bonne conductibilité et un bon contact avec le creux de l’aisselle sont déterminants pour la réussite du traitement. La peau au niveau des aisselles étant plus sensible, il faut préférer, au moins sur les premières séances, un courant pulsé. Le protocole de traitement reste le même que les mains et les pieds. Il faut juste adapter le courant qui sera plus faible.

Le clavier déporté pour contrôler la ionophorèse depuis les cuves

Vous pouvez acquérir le clavier déporté qui se clipse sur l’électrode inox et la grille plastique et se connecte sur le côté droit du générateur. Ce clavier est étanche. Une fois positionné dans la cuve, il vous permettra d’ajuster le courant de consigne sans suspendre la session.